Le Millepertuis sous toutes les coutures…

Ce titre s’est imposé de lui-même sous le clavier, il m’a interpellée, que vouIMG_0975lait-il dire exactement…un peu de réflexion me transporte vers la définition de ses caractéristiques botaniques ; Feuilles incurvées, trouées, discrètes et retenues à la fois….Comme un lointain souvenir, elles sont là, pareils à ces petites cuillères dans le grand vaisselier, nos pantalons d’enfance et leurs genoux écorchés..eh oui, vous l’aurez compris, le millepertuis, soigne les blessures extérieures et intérieures à la fois, celles de l’âme plus précisément.

Réparer un bout de son histoire, raccommoder quelques brins égarés, cautériser une plaie presque oubliée. Le millepertuis sait faire tout ça avec humilité, aux abords des terrains vagues, il pourrait presque passer inaperçu à notre regard de promeneur perdu dans le fil de ses pensées.

Semblable au funambule, il nous arrive de traverser certains épisodes de nos vies en étant là et, pas vraiment là non plus… Est-ce pour fuir un espace à l’intérieur de nous, un recoin sombre et froid dont nous tentons de nous distancer en vain…

Hypericum, appelé « chasse diable » et « Herbe aux fées » dévoile ses propriétés tout en simplicité avec ses deux appellations populaires… il chasse les idées noires, et de surcroît applique un baume de douceur sur votre cœur.img_0144

Comme un rayon de soleil en plein été, il vous réchauffe au sein de vos hivers engourdis, allez, venez, allons cueillir cette herbe de la Saint Jean, nous la disposerons auprès des petites cuillères là, dans le tiroir en bois, près du grand vaisselier….

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire